Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La marque indépendante Audemars Piguet a progressé l'an dernier plus rapidement que les exportations horlogères dans leur ensemble, a affirmé mardi son patron François Bennahmias. Il estime que le potentiel de croissance est encore considérable, en particulier en Chine.

"Nous avons enregistré une progression largement supérieure aux statistiques d'exportation" en 2014, a affirmé le président d'Audemars Piguet dans un entretien publié par "L'Agefi". Le quotidien précise que cette progression serait proche de 10%, soit davantage que la croissance du groupe Richemont de l'ordre de 3 à 4% l'an dernier.

A l'occasion du Salon international de la Haute Horlogerie (SIHH), François Bennahmias a précisé que le chiffre d'affaires d'Audemars Piguet a atteint les 700 millions de francs en 2014. Il devrait dépasser ce montant en 2015, avec une grande réserve de potentiel. En volume, cela représente 37'000 montres vendues l'an dernier.

Aménager la distribution

"La croissance ne se jouera pas sur des grandes augmentations de volumes, mais plutôt sur l'aménagement de la distribution", a précisé le patron d'Audemars Piguet. La marque est passée de 450 à 400 points de vente, mais en même temps elle a l'objectif de passer de 45 boutiques exclusives à 80 ou 100.

La marque a choisi également de réduire son catalogue en passant de 300 à une centaine de références, ce qui permet d'augmenter les volumes par produit.

"Nous ne pouvons pas compter sur des économies de coûts, les interventions manuelles restant dominantes sur nos gammes de produits. Mais travailler sur des séries plus importantes simplifie nettement l'organisation", a expliqué François Bennahmias.

Potentiel en Chine

Il relativise le ralentissement en Chine. "La Chine ne représente aujourd'hui qu'un marché direct d'une quinzaine de milliers de montres dans le segment haute horlogerie, ce qui est microscopique face au bassin de clientèle colossal qu'est la Chine", dit-il.

"Tout est en train de démarrer maintenant et le potentiel est considérable", a-t-il ajouté. Et de conclure: "L'industrie est de fait très loin d'avoir atteint ses limites".

La maison appartenant aux familles Audemars et Piguet et dont le siège est au Brassus, dans la vallée de Joux, compte 1300 collaborateurs, dont 900 en Suisse.

De son côté, Richemont a indiqué que la décision de la Banque nationale suisse (BNS) d'abandonner le taux plancher va exercer une forte pression sur ses coûts. Un tiers des effectifs de l'entreprise est basé en Suisse.

"Nous avons confiance dans les autorités suisses qui ont dit qu'il n'y avait pas d'autre option. Une grande partie de nos activités est en Suisse", a affirmé la firme dans une déclaration transmise à l'occasion du SIHH.

Le groupe étudierait une hausse de 5 à 7 % de ses prix dans la zone euro. Il précise encore qu'il est trop tôt pour prendre des décisions et qu'il faut voir comment le franc va évoluer par rapport à l'euro.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS