Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Effectuer des tests ADN sur les crottes de chien afin de traquer les propriétaires qui ne ramasseraient pas les excréments de leur fidèle compagnon. C'est le projet de la ville de Tarragone, dans le nord-est de l'Espagne.

La mairie espagnole recense quelque 2800 canidés. "A l'heure actuelle, si la police n'est pas sur place au bon moment, il est très difficile de savoir qui transgresse les règles", a indiqué à la radio Cadena Ser la conseillère municipale chargée des espaces publics, Ivana Martinez.

Une crotte retrouvée dans la rue ou dans un parc pourrait ainsi permettre de retrouver le toutou et par extension son propriétaire. Et d'infliger une amende à ce dernier, a-t-elle ajouté.

Pour mettre en place ce projet, la mairie doit travailler avec une université locale afin de créer une base de données ADN des chiens. Celle-ci pourrait être utilisée pour identifier les propriétaires manquant à leur devoir, a précisé l'élue tarragonaise. Les maîtres indélicats ainsi démasqués devraient, en plus de l'amende, s'acquitter des frais engagés pour effectuer le test.

La ville, en bord de mer et qui compte 135'000 habitants, souhaite que cette base de données soit lancée "dès que possible", a ajouté Ivana Martinez, sans toutefois avancer de date.

ATS