Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Corée du Nord a proposé d'envoyer des athlètes et une délégation de haut rang aux prochains Jeux olympiques en Corée du Sud.

Cette proposition a été faite à l'occasion d'une exceptionnelle rencontre - la première depuis deux ans - après les tensions provoquées par les ambitions nucléaires de Pyongyang.

La délégation de haut niveau que prévoit d'envoyer la Corée du Nord aux JO de PyeongChang le mois prochain comprend des membres du Comité national olympique, des athlètes, supporters, artistes, observateurs, une équipe de démonstration de taekwondo et des journalistes, a déclaré à la presse le ministre adjoint sud-coréen à l'Unification Chun Hae-Sung.

Séoul a profité de cette première rencontre en plus de deux ans avec la Corée du Nord pour demander que soit organisée parallèlement aux Jeux d'hiver une réunion des familles séparées par la guerre (1950-53), un des héritages les plus douloureux du conflit. Les discussions se tiennent à Panmunjom, village frontalier où fut signé le cessez-le-feu, dans la zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule.

La délégation nord-coréenne a traversé à pied la ligne de démarcation militaire pour se rendre à la Maison de la paix, le lieu des entretiens côté sud-coréen, à quelques mètres de l'endroit où un transfuge a fait défection voici deux mois sous une pluie de balles.

Le ministre sud-coréen de l'Unification Cho Myoung-Gyon, chef de la délégation sud-coréenne, et le responsable de la délégation nord-coréenne Ri Son-Gwon se sont serré la main avant d'entrer dans le bâtiment.

Conformément aux usages nord-coréens, M. Ri arborait un badge orné du portrait du père fondateur de la Corée du Nord, Kim Il-Sung, et de celui de son fils et successeur Kim Jong-Il. M. Cho, lui, portait un badge aux couleurs sud-coréennes.

Séoul a appelé à la reprise des réunions des familles, de même qu'à des pourparlers entre Croix-Rouge des deux pays, et des discussions militaires destinées à éviter les "heurts accidentels". "Offrons au peuple un cadeau précieux pour le Nouvel-An", a lancé le Nord-Coréen. "On dit qu'un voyage entrepris à deux dure plus longtemps qu'un voyage solitaire."

L'atmosphère semblait plus détendue qu'à l'ordinaire. "Le peuple souhaite ardemment voir le Nord et le Sud aller vers la paix et la réconciliation", a répondu le Sud-Coréen.

Seuls deux athlètes nord-coréens se sont qualifiés, si bien que le Nord devrait envoyer au Sud un imposant contingent de pom-pom girls, prédisent les analystes. Lors de compétitions sportives passées au Sud, des centaines d'avenantes supportrices nord-coréennes avaient ainsi créé l'événement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS