Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un pompier suisse de 25 ans a été arrêté mercredi dans le cadre de l'enquête sur les incendies criminels qui frappent Elgg (ZH) depuis février 2011. L'homme a partiellement reconnu les faits, a indiqué jeudi la police cantonale zurichoise.

En moins d'un an, 28 incendies criminels ont été recensés à Elgg. Ils ont provoqué pour plus de 500'000 francs de dégâts. Face aux craintes de la population, la police a engagé un profileur pour identifier le pyromane.

Les enquêteurs ont aussi analysé l'ADN des pompiers de la région. Aucun homme du feu n'était soupçonné. Ils ont accepté volontairement de donner leur ADN.

Empreinte génétique

Les analyses ont montré que l'empreinte génétique d'un des pompiers correspondait aux traces d'ADN retrouvées sur le lieu d'un incendie criminel. Le procureur a ordonné l'arrestation du suspect.

L'homme a été arrêté mercredi soir à son domicile. Il a fait des aveux partiels. Le procureur a demandé jeudi la mise en détention préventive du suspect.

Les habitants de Riehen (BS), près de Bâle, vivent eux aussi dans la crainte. Depuis 2004, la police a recensé une septantaine d'incendies criminels dans la commune. Le pyromane n'a toujours pas été identifié.

ATS