Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athlétisme - La Vaudoise Lea Sprunger a apporté un peu de baume à un athlétisme suisse en souffrance cette semaine en décrochant les minima olympiques sur 200 m aux Championnats d'Europe à Helsinki.
Son parcours s'est néanmoins arrêté en demi-finales (12e). Les Helvètes n'ont plus que les relais, ce week-end, pour s'illustrer.
Lea Sprunger s'est surprise elle-même en séries en "claquant" un chrono de 23''08, deux centièmes de moins que les minima A pour Londres et 0''26 de mieux que son record personnel. Au passage, l'ancienne heptathlonienne signait le troisième chrono suisse de l'histoire, à deux dixièmes du record national établi en 1988 par Regula Aebi. En demi-finales cependant, la barre était trop haute, et il a manqué 0''24 à la Vaudoise pour passer l'ultime cap.
A 22 ans, la cadette des soeurs Sprunger progresse à grande vitesse depuis qu'elle a décidé d'abandonner l'heptathlon, en début de saison, pour se concentrer sur le sprint.
Michelle Cueni, Jacqueline Gasser, Ellen et Lea Sprunger tenteront samedi de se qualifier pour la finale et de se hisser parmi les 16 formations mondiales admises aux Jeux. Mais il leur faudra pour cela raboter d'un ou deux dixièmes leur record national (43''81). Et éviter au passage les pièges de la piste de Helsinki dont l'entrée et la sortie des virages, extrêmement serrés, causent des tourments à bien des concurrents.
Sur le 200 m masculin, les espoirs de finale se sont envolés. Quatrième sur la liste des engagés, le Zurichois Reto Amaru Schenkel a échoué en demi-finales avec le 14e chrono (21''05), très loin de son record personnel (20''48) et des ambitions affichées. Déjà aligné sur 100 m jeudi, il va descrescendo dans ces joutes et devra impérativement se reprendre avec le relais ce week-end.
Son coéquipier Alex Wilson n'a lui rien à se reprocher. Il a évolué à son niveau (éliminé en demi-finales en 20''87 après avoir couru en 20''74 en séries), en étant le premier des non-qualifiés. Il ne lui a manqué que 3 centièmes pour accéder à la finale.
L'aventure est terminée aussi pour Clélia Reuse. La Valaisanne a signé le troisième chrono de sa carrière en séries du 100 m haies, en 13''25, mais ça n'a pas suffi pour la hisser en demi-finales. Il lui a manqué 8 centièmes (18e rang final).

ATS