Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Osservatore Romano a surpris cette semaine en saluant l'épaisseur humaine de Daniel Craig dans Skyfall, le dernier James Bond: une critique de film qui ne fait que confirmer une ouverture depuis 2007 du journal du Vatican aux sujets culturels et de société.

"Le Bond d'aujourd'hui obéit moins à des clichés, il est moins attiré par les plaisirs de la vie, plus profond et introspectif, moins invulnérable physiquement et psychologiquement, pour cela plus humain, capable même de s'émouvoir et de pleurer: en un mot plus réel", a écrit mercredi dans un long commentaire remarqué Gaetano Vallini, sous le titre "Skyfall, un des plus réussis de la saga 007".

Selon le chroniqueur du journal du Saint-Siège, "la clé de lecture de ce film est l'affrontement entre générations", entre une qui croit tenir son pouvoir de "mécanismes informatiques sophistiqués" et une plus ancienne dans laquelle "l'homme, avec son entraînement mental et physique, reste essentiel, pour qui les supports techniques sont nécessaires mais pas indispensables".

Le quotidien le plus catholique du monde, qui a 151 ans, est encouragé par Benoît XVI à aborder sans peur les questions culturelles, sociétales et artistiques, et non à demeurer en dehors des débats du temps.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS