Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour Donald Trump, ce n'est ni Laurel ni Yanny, mais "covfefe".

KEYSTONE/AP/EVAN VUCCI

(sda-ats)

Camp Laurel ou camp Yanny? Même la Maison-Blanche a succombé au phénomène viral sur Internet. Elle a posté une brève vidéo, sur laquelle on peut voir le président américain Donald Trump, sa fille Ivanka et le vice-président Mike Pence entre autres donner leur version.

Un lycéen de l'Etat américain de Géorgie avait posté sur Internet un mini-clip audio après avoir été intrigué par la façon différente dont les personnes percevaient un mot de deux syllabes: certaines entendaient "Yanny", d'autres "Laurel".

La Maison-Blanche a tweeté jeudi soir sur son compte officiel le message: "#Laurel? #Yanny? Ou...", postant une vidéo de 45 secondes qui commence par Ivanka Trump écoutant sur smartphone le mot qui passionne la planète. "C'est tellement clair: c'est Laurel", affirme-t-elle.

Faits alternatifs, fake news

En tout, douze personnes sont filmées répondant à cette question, pour certaines avec humour comme la proche conseillère Kellyanne Conway. "C'est Laurel... mais je pourrais esquiver et dévier vers Yanny si vous avez besoin que je le fasse", dit celle qui a remis au goût du jour l'expression "faits alternatifs" pour défendre des affirmations - de toute évidence erronées - de l'exécutif.

La porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Sanders se prête également au jeu. Son interlocuteur, qui n'apparaît pas à l'image, lui dit: "Sarah, il a été rapporté que vous entendez Laurel, que répondez-vous?".

"Clairement, vous tenez vos informations de CNN, car c'est une 'fake news'. Tout ce que j'entends, c'est Yanny", répond-elle, mentionnant la chaîne de télévision fréquemment qualifiée de fake news (fausses informations) par le président américain.

C'est Donald Trump, assis derrière le célèbre "Resolute desk" dans le bureau ovale de la Maison-Blanche, qui conclut la vidéo par une pirouette inattendue: "J'entends covfefe". Il avait utilisé ce mot inexistant le 31 mai 2017 dans un tweet devenu célèbre ayant suscité interrogations et sarcasmes et qui a été supprimé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS