Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les opposants à la création d'un canton formé du Jura et du Jura bernois ont donné vendredi soir le coup d'envoi de leur campagne en vue de la votation prévue en automne 2013. Au cours des prochains mois, ils présenteront leurs arguments pour un maintien du Jura bernois dans le canton de Berne.

"Il n'y a plus de conflit jurassien", a déclaré le conseiller d'Etat bernois Philippe Perrenoud, dans le cadre du congrès du mouvement de lutte Force démocratique (FD) à Perrefitte (BE). Des propos qui ont suscité des huées d'une partie de l'assistance.

Philippe Perrenoud était venu dans le Jura bernois défendre le bien-fondé d'un scrutin. Même s'il a plaidé en faveur de l'intégralité territoriale du canton de Berne, le conseiller d'Etat a dû faire face à une salle majoritairement hostile à un vote. La majorité de l'assistance - quelque 120 personnes dont l'ancien conseiller fédéral Samuel Schmid - ne l'a d'ailleurs pas applaudi à l'issue de son discours.

Rôle de la population

La campagne des milieux antiséparatistes est menée par un comité interpartis de la société civile co-présidé par l'ancien conseiller national UDC Jean-Pierre Graber et par la mairesse PBD de Perrefitte Virginie Heyer. Baptisé "Notre Jura bernois", ce comité va développer ses arguments de campagne.

Le but de la campagne "Notre Jura bernois" est d'obtenir le non lors de la première votation, et ce non sera décisif dans le processus qui a été déclenché, a indiqué Virginie Heyer. L'action sera basée sur deux axes: informer et faire participer la population, en particulier les jeunes.

Vote communaliste

Hormis l'UDC, la plupart des partis politiques ne sont pas opposés à l'idée de revoter sur l'avenir de la région après les plébiscites des années 70. En revanche, la possibilité offerte aux communes qui le souhaitent de rejoindre seules le Jura en cas de non du Jura bernois suscite elle des remous.

Dans le camp des partisans du projet de nouvelle entité, la campagne a été lancée en septembre.

A une année de la date prévue pour la votation, les deux camps fourbissent leurs armes dans un climat jusqu'à présent pacifique.

Etape parlementaire

Si le calendrier est tenu, les citoyens se détermineront en novembre 2013 sur leur appartenance cantonale. En attendant, le Parlement jurassien se prononcera en janvier sur une révision de la Constitution autorisant la création d'un canton. Le Grand Conseil bernois traitera, en janvier aussi, de la la loi sur le statut particulier du Jura bernois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS