Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Colombien Nairo Quintana (Movistar) a repris le maillot rose de leader à l'issue de la 19e étape gagnée par l'Espagnol Mikel Landa (Sky) à Piancavallo, lors de la dernière arrivée au sommet.

Le Néerlandais Tom Dumoulin, qui portait le maillot rose, a cédé dans la montée finale et a lâché plus d'une minute à ses rivaux directs.

Au classement général provisoire, Quintana précède désormais Dumoulin de 38 secondes à deux jours de l'arrivée à Milan. Suivent l'Italien Vincenzo Nibali, troisième à 43 secondes, et le Français Thibaut Pinot, quatrième à 53 secondes.

Pinot, parti à l'offensive dans les derniers kilomètres, a grignoté une poignée de secondes à ses adversaires.

Dumoulin, qui a passé une dure journée, a dû faire face à une attaque surprise de ses rivaux directs (Quintana et Nibali surtout, mais aussi Pinot et Zakarin) dans la descente de Sappada à 134 kilomètres de l'arrivée.

Le porteur du maillot rose, privé d'équipier, a été aidé par les formations d'autres coureurs (Mollema, Kruijswijk, A. Yates), eux aussi piégés par ce mouvement. La poursuite s'est prolongée sur une quarantaine de kilomètres pour gommer le retard qui s'était élevé jusqu'à une quarantaine de secondes.

Après la jonction, des échappées ont pu se développer pour atteindre le pied de la montée de Piancavallo (15,4 km à 7,3 %) avec près de dix minutes d'avance.

A l'avant, Landa s'est détaché sur les pentes les plus rudes pour s'imposer avec près de deux minutes d'avance sur le Portugais Rui Costa et le Français Pierre Rolland.

Landa, qui est âgé de 27 ans, a gagné pour la troisième fois une étape du Giro. Il s'était imposé à deux reprises en 2015, l'année de sa troisième place au classement final.

Le Basque a rejoint ensuite l'équipe Sky sans parvenir à justifier le statut de leader dans le Giro, aussi bien en 2016 (abandon) qu'en 2017.

Landa a été blessé, tout comme son alter ego Geraint Thomas, dans la chute provoquée par une moto des carabiniers au pied du Blockhaus (9e étape). Par la suite, il est passé à l'attaque à plusieurs reprises, mais sans connaître la réussite mardi à Bormio puis jeudi à Ortisei.

Samedi, la dernière étape de montagne conduit de Pordenone à Asiago. Avec le Monte Grappa, site d'une bataille historique de la Première guerre mondiale, dont le sommet est situé à moins de 70 kilomètres de l'arrivée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS