Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rafael Nadal poursuit son festival sur terre battue. Titré à Monte-Carlo et à Barcelone, le Majorquin a enlevé un quinzième match ce printemps pour remporter la finale du Masters 1000 de Madrid.

Il s'est imposé 7-6 (10/8) 6-4 après 2h18' de match devant Dominic Thiem pour cueillir le 72e titre de sa carrière, son 30e dans un tournoi Masters 1000 et son 4e sur la terre battue madrilène. A deux semaines des trois coups de Roland-Garros, Rafael Nadal a placé la barre très haut.

Roger Federer sous pression

A la faveur de son parcours à Madrid, Rafael Nadal a ravi la première place de la Race à Roger Federer. Il possède désormais 690 points d'avance sur le Bâlois, qui n'a plus joué depuis sa victoire à Miami en mars dernier. Sa moisson sur terre battue est loin d'être terminée. Il peut gagner 1000 points dimanche prochain à Rome et 2000 de plus le mois prochain à Paris.

S'il décide de faire l'impasse sur terre battue, Roger Federer risque ainsi d'accuser un retard de 3690 points sur Nadal, soit un titre du Grand Chelem, un titre de Masters 1000 et un titre d'un tournoi ATP 500... S'il veut vraiment remporter la Race et coiffer à nouveau la couronne du no 1 mondial, jouer à Paris s'impose comme une évidence.

Nadal a sué

Rafael Nadal a sué devant Dominic Thiem. Après avoir sauvé... cinq balles de match jeudi contre Grigor Dimitrov et avoir conclu sa demi-finale face à Pablo Cuevas la veille au soir après minuit, l'Autrichien a offert une superbe réplique. Il a signé le premier break du match pour mener 3-1. Il a ensuite eu deux balles de set dans sa raquette dans un jeu décisif du premier set magnifique.

Après avoir concédé d'entrée son service dans la deuxième manche, Dominic Thiem a eu l'immense mérite de ne rien lâcher. Il écartait deux balles de match à 5-3 15-40 avant de se procurer quatre balles d'égalisation à 5-5. Mais Nadal les écartait sur trois attaques imparables. Le Majorquin fut bien aidé par son service dans les instants cruciaux de cette finale. La différence entre les deux joueurs a bien résidé dans cette faculté à armer à la perfection sa première balle lorsque les circonstances l'ont exigé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS