Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Moins de quarante-huit heures après son marathon contre Karen Khachanov, Rafael Nadal s'est en partie rassuré. Il s'est hissé en quart de finale de l'US Open dont il est le tenant du titre.

Après avoir sauvé deux balles de sets à rien et une de cinquième manche contre Khachanov, Rafael Nadal a eu la partie un peu plus facile devant Nikoloz Basilashvili (ATP 37). Malgré un revers croisé remarquable, le Géorgien n'a pas pu percer complètement la muraille du no 1 mondial sur le Arthur Ashe Stadium. Il a toutefois eu le mérite de gagner un set contre un adversaire qui ne lui avait laissé qu'un malheureux... jeu l'an dernier à Roland-Garros.

Victorieux 6-3 6-3 6-7 (6/8) 6-4 après tout de même 3h18' de match , Rafael Nadal ne portait pas dimanche une bande blanche sur son genou droit comme vendredi. Comme pour s'inscrire en faux contre la rumeur qui a enflé pendant quelques heures à New York sur ce genou qui le tourmenterait à nouveau. Face au Géorgien, il a galopé comme un cabri.

Attention à Thiem

Rafael Nadal a tout intérêt à être en pleine possession de ses moyens ce mardi. Dominic Thiem (no ) l'attend en effet pour la revanche de la finale de Roland-Garros. Après des semaines bien laborieuses, l'Autrichien a retrouvé tout son punch. La manière avec laquelle il a éliminé dimanche le finaliste de l'an dernier Kevin Anderson (no 6) fut impressionnante Battu 7-5 6-2 7-6, le Sud-Africain a vu passer une rafale de passings pendant 2h37'.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS