Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice allemande s'attaque au logiciel espion DroidJack qui s'introduit dans les téléphones portables. Dans le cadre de son enquête, elle a mené des perquisitions en Allemagne et en Suisse.

Le ministère public de Francfort a réalisé une razzia de grande ampleur contre les acquéreurs du dispositif malveillant fonctionnant sous le système d'exploitation Android. Les forces de l'ordre ont fouillé les appartements de treize suspects dans les Länder de Hesse, Bade-Wurtemberg, Bavière, Brême, Basse-Saxe et Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Les fouilles concernent aussi la Suisse, la Grande-Bretagne, la France et la Belgique, souligne ministère public. Les acheteurs du logiciel sont soupçonnés de tromperie informatique et de vol de données.

Accès aux données bancaires

DroidJack permet de surveiller le trafic des données d'un téléphone portable ainsi que d'écouter les conversations téléphoniques et même celles aux alentours de l'appareil. Des captures d'images prises secrètement sont aussi possibles via la caméra du téléphone.

L'installation réussit aussi à localiser l'utilisateur d'un appareil infecté. Elle peut initier des conversations téléphoniques et envoyer des messages.

Le logiciel est particulièrement dangereux dans le domaine financier. Il est en effet capable de récupérer les codes d'accès nécessaires aux personnes qui souhaitent consulter leur compte bancaire sur leur mobile.

DroidJack s'est probablement introduit dans les smartphones par le biais d'applications contaminées. Le dispositif passe inaperçu auprès des utilisateurs d'appareils concernés.

Fournisseurs indiens

En Allemagne, les suspects ont entre 19 et 51 ans. Ils ont probablement acheté l'installation illégale par internet. Leurs manoeuvres durent depuis 2014.

Le fournisseur d'un tel outil est difficilement détectable. Il ne fournit en effet pas son identité en ligne. Mais il est probable qu'il soit localisé en Inde, précise le procureur Alexander Badle à l'agence de presse allemande dpa.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS