Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe islamiste Boko Haram a pris le contrôle samedi d'une base militaire et de plusieurs localités dans l'extrême nord-est du Nigeria, ont indiqué dimanche des témoins à l'AFP. Plusieurs personnes ont été tuées, des commerces et des centaines d'habitations brûlés.

Le bilan exact de ces violences, qui visaient notamment des villages de pêcheurs, n'est pas encore connu. Elles ont duré plus de sept heures, selon Lawan Ajukalumbu, un habitant de Doron-Baga qui a fui vers le Tchad.

"Nous cherchons désormais refuge dans les villages tchadiens de Gubuwa, Kangallam et Kaiga", près de la frontière avec le Nigeria, qui traverse d'est en ouest le lac Tchad, a expliqué M. Dansubbu. Des centaines d'habitants ont ainsi fui par bateaux et pirogues sur le lac, selon des témoins.

Et près de Baga (Etat de Borno, nord-ouest), les islamistes se sont emparés d'une importante base militaire après plusieurs heures de combats, selon plusieurs habitants. Ils "ont submergé les troupes et les ont forcées à abandonner la base", a déclaré par téléphone à l'AFP Usman Dansubbu, un habitant en fuite à Gubuwa, au Tchad.

Massacres

Boko Haram avait déjà commis en novembre un massacre dans le village de Doron-Baga, égorgeant 48 vendeurs de poisson. Au cours d'une autre attaque au mois d'avril 2013, 187 personnes avaient été tuées et plus de 2000 maisons brûlées par les islamistes, également dans la zone de Baga.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS