Navigation

Raphaël Nuzzolo: un coup franc qui vaut de l'or

Ce contenu a été publié le 31 mars 2019 - 18:35
(Keystone-ATS)

Raphaël Nuzzolo aura-t-il un jour sa statue à la Maladière ? Le capitaine xamaxien s'affirme de plus en plus comme le grand homme de l'opération commando de Stéphane Henchoz.

Neuchâtel Xamax a cueilli une quatrième victoire sous la férule de son nouvel entraîneur pour laisser les Grasshoppers à six points désormais. Les Xamaxiens se sont imposés 3-2 à la Maladière devant Thoune alors que les Zurichois n'ont cueilli que le point du nul au Letzigrund devant Lugano (1-1).

Raphaël Nuzzolo a signé le but de la victoire dans le temps additionnel sur un coup franc à l'orée de la surface qui a abusé Guillaume Faivre. Le portier bernois avait beaucoup plus inspiré à la 57e minute pour stopper un penalty de... Nuzzolo alors que Thoune menait 1-0.

La grande force de Raphaël Nuzzolo est bien cette faculté de rebondir à tout moment. Sept minutes après son penalty raté, il décalait Pietro Di Nardo pour le 1-1. Il devait ensuite provoquer le corner qui a amené le 2-1 du Letton Marcis Oss avant de parachever son oeuvre à la 91e minute.

Raphaël Nuzzolo et ses coéquipiers ont prouvé face à Thoune qu'ils faisaient corps avec leur entraîneur, lequel a appris cette semaine qu'il devra laisser les rennes de l'équipe à la fin de la saison. Stéphane Henchoz fera un point d'honneur de la maintenir dans l'élite. A mi-distance - six points pour être précis - entre Saint-Gall et Lugano d'une part et les Grasshoppers d'autre part, les Xamaxiens se retrouvent dans une position presque étrange... Comme l'air du temps incite à un certain optimisme, on veut croire que Xamax n'aura peut-être pas besoin de passer par la case du barrage pour se maintenir.

Au Letzigrund, les Grasshoppers n'ont pas tenu la distance. Après une très belle entame récompensée par l'ouverture du score de l'Autrichien Marco Djuricin, les Zurichois ont lâché prise au fil des minutes. Coupable sur l'égalisation de Carlinhos juste avant la pause, le gardien Heinz Lindner a réussi une parade décisive du pied à la 88e minute.

Enfin au Stade de Suisse, Guillaume Hoarau a été le grand homme du succès 3-2 des Young Boys devant Saint-Gall. Le Français a signé un triplé dans cette rencontre qui a vu les Bernois être menés à deux reprises au score. Avec 21 points d'avance sur le FC Bâle, les Young Boys pourraient être théoriquement déjà sacrés le week-end prochain.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.