Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athlétisme - Les relayeuses suisses du 4 x 100 m sont inarrêtables.
Elles ont encore amélioré leur record national en séries des Championnats d'Europe à Helsinki, se qualifiant pour la finale avec le 5e temps de toutes les équipes (43''51) et accomplissant un grand pas vers les JO de Londres.
Dans une composition inédite (Michelle Cueni, Jacqueline Gasser, Ellen Sprunger et Lea Sprunger), le quatuor a pulvérisé de trois dixièmes le record de Suisse établi le 2 juin dernier à Genève. Inexistant encore en 2010, le 4 x 100 m féminin s'est hissé en deux ans parmi l'élite européenne et aux portes des JO de Londres, où seront admises les 16 meilleures nations mondiales à l'addition des deux meilleurs chronos 201 et 2012. A l'heure actuelle, le quatuor suisse pointe au 15e rang et serait donc qualifié.
D'autant qu'il aura encore l'occasion de faire baisser sa moyenne en finale dimanche. "Nous avons de la marge dans les transmissions, tout n'a pas été parfait et nous pouvons prendre plus de risques", a relevé Ellen Sprunger, qui avait sacrifié l'heptathlon, où elle était inscrite à Helsinki, pour tout miser sur ce relais. Le secret de la réussite de cette équipe? "On s'adore!", répond la Nyonnaise. "Et le chrono de fou obtenu par Lea sur 200 m (23''08 la veille en séries) nous avait avait mises en confiance."
Les Suissesses ont terminé 4es de leur série archidominée par l'Ukraine (42''70), devant la France (43''12) et la Pologne (43''13). Dans la deuxième série, seule l'Allemagne (43''03) est allée plus vite, tandis que les Britanniques ont été disqualifiées. La Suisse a, au final, notamment devancé la Russie et la Slovénie de Merlene Ottey. Elle ne devrait pas être loin du podium en finale dimanche (16h05).

ATS