Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Repower a enregistré une perte nette de 108 millions de francs, contre un bénéfice de 4 millions au 1er semestre 2014. Le fournisseur d'électricité grison subit les bas prix de l'énergie et l'abandon du taux plancher de l'euro.

Le groupe avait émis un avertissement sur résultats au début du mois d'août. Il a vu son chiffre d'affaires semestriel amputé de près d'un quart entre janvier et juin, à 922 millions, principalement en raison d'effets de change négatifs, selon le communiqué diffusé jeudi.

L'excédent brut d'exploitation (EBITDA) a été quasiment divisé par deux, à 29 millions. Le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a viré au rouge, à -34 millions, contre un bénéfice de 32 millions un an auparavant.

"Les effets négatifs du bas niveau des prix et le contexte monétaire difficile se sont encore renforcés", a affirmé le directeur général (CEO) de Repower, Kurt Bobst, cité dans le communiqué. Le groupe est affecté "de manière massive" par ces facteurs et espère réduire sa dépendance au prix de l'électricité en épurant son portefeuille de participations et de projets.

Sur l'ensemble de l'exercice, la direction confirme ses prévisions, à savoir un EBIT divisé par deux aux environs de 20 millions et une perte nette "sensiblement plus élevée" qu'en 2014. Le groupe ne s'attend pas à ce que les prix de l'énergie augmentent à court moyen terme, et continue de tabler sur une situation monétaire difficile, malgré le récent affaiblissement du franc.

ATS