Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski alpin - Les courses du week-end dernier à Kvitfjell en Norvège ont été les dernières d'Ambrosi Hoffmann. A bientôt 35 ans, le Davosien a décidé de ranger définitivement ses skis.
"L'heure de la retraite a sonné", a annoncé vendredi le spécialiste des épreuves de vitesse, dont le meilleur résultat en Coupe du monde cette saison est une 17e place lors de la première épreuve à Lake Louise. "J'arrête d'une part à cause de mon âge, mais aussi à cause de mes résultats", a expliqué celui qui a figuré dans le top 10 de la Coupe du monde à 48 reprises. Point culminant de la carrière du Grison, sa médaille de bronze en Super-G aux Jeux olympiques de Turin en 2006 derrière Kjetil André Aamodt (Nor) et Hermann Maier (Aut) restera son meilleur souvenir.
La troisième place à la descente de Kitzbühel obtenue deux ans auparavant, mérite aussi d'être soulignée. D'autant que ce jour-là, le Davosien était passé tout près de la première place, battu de justesse par l'Autrichien Stephan Eberharter et l'Américain Daron Rahlves. Hoffmann a du reste souvent raté d'un rien la première marche des podiums tout au long de sa carrière. En 231 courses de Coupe du monde, il est monté 6 fois sur le podium mais ne s'est jamais imposé. Il fut en revanche champion du monde junior de descente en 1996. Des promesses qui n'ont trouvé qu'un prolongement partiel.
Au cours de sa carrière, Hoffmann n'a connu qu'une seule grosse blessure, une déchirure des ligaments croisés du genou en 2006. Père de deux enfants, le Grison pense reprendre l'entreprise de maçonnerie de son père d'ici quelques mois.
Kvitfjell a également marqué la fin de carrière de Patrik Jaerbyn (43 ans). Le Suédois demeure toujours le plus vieux skieur à avoir remporté une médaille aux Championnats du monde (2007) et à être monté sur un podium en Coupe du monde (2008).

ATS