Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dominique Gisin semble proche de la fin de sa carrière.

Dans l'air depuis quelques jours, la rumeur s'est amplifiée dimanche avec un article du "SonntagsBlick", affirmant que l'Obwaldienne avait décidé de raccrocher à l'issue des finales de la Coupe du monde de Méribel (Fr) de la semaine prochaine.

Jusqu'ici, la championne olympique de descente n'a pas voulu se prononcer sur la suite de sa carrière. Mais elle devrait le faire jeudi à Méribel, Swiss-Ski ayant convié les médias ce jour-là pour donner des informations sur l'avenir de plusieurs de ses athlètes.

En attendant, "SonntagsBlick" a révélé avoir eu vent d'une conversation entre Dominique Gisin et son préparateur physique, au cours de laquelle la skieuse d'Engelberg aurait dit vouloir arrêter en fin de saison. Le journal dominical alémanique a également cité une source proche de l'équipe de Suisse: "La semaine dernière, Dominique a fait part de ses envies de retraite à ses entraîneurs et ses coéquipières", a dit cette source.

Si elle devait se confirmer, cette retraite constituerait une relative surprise dans la mesure où Dominique Gisin n'a pas encore 30 ans (elle les fêtera le 4 juin prochain) et qu'elle aurait pu poursuivre jusqu'aux championnats du monde 2017 à St-Moritz, dans la station où elle a passé une grande partie de son enfance.

Dans le même temps, la sportive suisse de l'année 2014 sait pertinemment que, même si elle continue sa carrière, elle aura de la peine à revivre les mêmes émotions qu'à Sotchi en 2014, lorsqu'elle avait décroché le Graal de tout skieur avec sa médaille d'or en descente. L'Obwaldienne doit aussi en avoir marre de jouer avec sa santé, elle qui a connu de multiples blessures (9 opérations aux genoux notamment) et qui s'était encore une fois retrouvée à terre en janvier dernier avec une fracture du plateau tibial.

Tandis que les retraites de Didier Défago et Marianne Abderhalden ont déjà été annoncées pour cette fin de saison, l'équipe de Suisse pourrait encore perdre Fabienne Suter et Nadja Jnglin-Kamer aux finales de Méribel. Deux filles en panne de résultats et/ou victimes de pépins physiques qui pourraient, elles aussi, quitter le Cirque blanc. Autant dire que l'équipe de Suisse féminine de vitesse pourrait se retrouver décapitée d'ici une semaine, laissant Lara Gut bien seule parmi l'élite de la descente et du super-G.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS