Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La récolte de signatures pour la nouvelle initiative populaire "Pour un revenu de base inconditionnel" peut démarrer. Les plus de 100'000 paraphes nécessaires devront être déposés d'ici le 11 octobre 2013, selon la Feuille fédérale parue mardi.

Le texte demande à la Confédération de "veiller à l'instauration d'un revenu de base inconditionnel". Le revenu de base doit permettre à l'"ensemble de la population de mener une existence digne et de participer à la vie publique". Le montant et son financement devront être fixés dans la loi, par le Parlement.

Le comité d'initiative compte huit personnes, dont l'ancien vice-chancelier de la Confédération Oswald Sigg. Selon leur site internet, il s'agit d'un groupe d'amis actifs dans le domaine des arts, du design, du film et de la politique. Une conférence de presse est prévue jeudi à Berne.

Idée déjà lancée

L'idée d'un revenu minimal a déjà été lancée à plusieurs reprises, mais sans succès. Une initiative populaire de l'Union syndicale suisse exigeant des salaires minimums vient d'aboutir. Elle demande à la Confédération et aux cantons d'encourager les conventions collectives de travail (CCT).

Mais pour les secteurs où cela n'est pas possible, un salaire minimum de 22 francs de l'heure devra être introduit. Cela correspond à un salaire mensuel de 4000 francs pour 42 heures hebdomadaires.

ATS