Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La conseillère nationale UDC grisonne Magdalena Martullo-Blocher envisage une candidature au Conseil fédéral (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Le djihadiste suisse arrêté en France, Magdalena Martullo-Blocher qui envisage une candidature au Conseil fédéral et le milliard de cohésion figurent en bonne place dans les journaux dominicaux.Voici quelques-unes des informations de la presse, non confirmées à l'ats:

Le Matin Dimanche: Le Suisse de 27 ans, arrêté le 7 novembre en France et inculpé pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, n'était pas un loup solitaire en Suisse romande, selon Le Matin Dimanche. Il était en contact étroit et régulier avec un réseau composé de ressortissants des Balkans, qui se revendiquent du salafisme, explique dans le journal Jean-Paul Rouiller, expert au Geneva Center for Security Policy. Il aurait rencontré dans la mosquée de Prélaz, à Lausanne, l'un d'entre eux, parti en 2015 en Syrie pour combattre dans les rangs de l'Etat islamique. Sous le coup d'un mandat d'arrêt international, ce dernier serait toujours vivant, mais ne se trouverait plus en Syrie. Le Suisse arrêté en France aurait aussi été en contact avec l'organisation "Lies!", qui distribue des corans dans la rue.

SonntagsBlick: La conseillère nationale UDC grisonne Magdalena Martullo-Blocher envisage une candidature au Conseil fédéral. "En cas d'urgence, si l'Union européenne (UE) nous soumet soudain à une forte pression, je serais certainement prête à le faire", déclare-t-elle au SonntagsBlick. Son poste à la tête d'EMS-Chemie ne constituerait pas un empêchement dans son choix, explique-t-elle. Nul n'est irremplaçable, ajoute la fille de l'ancien conseiller fédéral Christoph Blocher (UDC/ZH). Elle profite de la tribune offerte par le journal pour se plaindre de la collaboration avec les partis bourgeois. Le PDC n'est "pas constant et ferme" et les "déviationnistes du PLR" empêchent une majorité au Parlement fédéral, selon elle.

SonntagsZeitung: Le Conseil fédéral aurait approuvé le milliard de francs de cohésion pour l'UE, à la demande du nouveau ministre des affaires étrangères, Ignazio Cassis, rapporte la SonntagsZeitung. Des raisons politiques ont poussé le gouvernement à ne donner aucun détail mercredi. Selon le journal, il semblait impossible au conseiller fédéral PLR tessinois de parler de ce thème devant les médias pour son premier acte officiel. Il aurait refusé de le faire. La présidente de la Confédération, Doris Leuthard, a de plus estimé qu'il serait plus facile de vendre le milliard à la population en annonçant la décision lors de la visite en Suisse du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, jeudi prochain.

Le Matin Dimanche: Outre un litige financier à propos d'un chantier à Chavannes-près-Renens (VD), une guerre d'ego serait aussi à l'origine de la bataille que se livrent le promoteur vaudois Bernard Nicod et son rival local Avni Orllati, affirme Le Matin Dimanche. "C'est le pouvoir", déclare dans le journal le syndic de Chavannes-près-Renens, Jean-Pierre Rochat. "J'ai le sentiment que les deux disent: 'C'est moi le chef et je n'accepte pas que l'on fasse quelque chose allant à l'encontre de ce que je pense'". M. Orllati possède environ 80% des terrains du chantier, mais M. Nicod "donnait souvent l'impression de vouloir prendre le dessus, comme si c'était son quartier", poursuit M. Rochat. M. Nicod, qui a porté de fausses accusations contre le groupe Orlatti, est poursuivi pour calomnie.

NZZ am Sonntag: Le changement d'horaire des CFF prévu le 10 décembre pourrait conduire à de graves retards et à des perturbations, affirme la NZZ am Sonntag. Le journal explique que les horaires des conducteurs de locomotive sont faits avec un logiciel défaillant. Les CFF ont mis sur pied un groupe de travail, confirme dans la NZZ un porte-parole de la compagnie ferroviaire. Il faut agir vite par exemple en cas de perturbation, souligne-t-il. "La qualité nécessaire dans la planification des missions de conducteurs de locomotive ne peut actuellement pas être assurée", ajoute-t-il. Pour le président du syndicat suisse des mécaniciens de locomotive et aspirants, Hubert Giger, la situation est préoccupante. Il parle d'un changement d'horaire fait à l'aveugle.

SonntagsBlick: La fermeture de la ligne ferroviaire entre Bâle et Karlsruhe, en Allemagne, entre août et septembre a provoqué une lourde perte financière pour les CFF, indique leur patron Andreas Meyer dans le SonntagsBlick. Selon lui, "le dommage pour CFF Cargo et ses filiales atteint entre 20 et 30 millions de francs". Les CFF sont assurés contre ces pertes financières. La décision de poursuivre la compagnie ferroviaire allemande Deutsche Bahn, qui est responsable du préjudice, revient à l'assureur. Mais M. Meyer se dit plus préoccupé par la perte de confiance et de réputation. "Certaines entreprises utilisent désormais des camions. Et ce n'est pas pour du court terme. Nous avons perdu des clients et nous allons tout faire pour les reconquérir", ajoute-t-il.

Ostschweiz am Sonntag/Zentralschweiz am Sonntag: La Poste a considérablement augmenté son bénéfice en 2017. Pour la première fois depuis cinq ans, il devrait dépasser la barre des 700 millions de francs, déclare la chef de La Poste, Susanne Ruoff dans Ostschweiz am Sonntag et Zentralschweiz am Sonntag. En 2016, le bénéfice avait atteint 558 millions. Mme Ruoff avertit cependant que le résultat de cette année a bénéficié d'effets exceptionnels. Elle précise encore que rien n'a été décidé en ce qui concerne une éventuelle hausse des tarifs postaux en 2019.

SonntagsBlick: Le nombre de cas d'euthanasie a baissé pour la première fois en Suisse l'an passé, relève le SonntagsBlick. En 2010, l'association suisse d'assistance au suicide Exit avait aidé 348 personnes à mettre fin à leurs jours, en Suisse alémanique et romande. En 2015, le nombre de suicides assistés atteignait 995. L'an passé, 938 cas ont été recensés. Le président d'Exit en Suisse alémanique, Bernhard Sutter pointe le développement des soins palliatifs comme principale cause de cette baisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS