Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Moscou - Les craintes de voir les incendies de forêt près de Tchernobyl entraîner une nouvelle dispersion de particules radioactives dans les airs sont exagérées, affirment des scientifiques. Selon eux, les risques pour la santé sont minimes.
Même les pompiers luttant contre le feu dans la région de Briansk, polluée par des poussières radioactives lors de l'explosion du réacteur nucléaire de Tchernobyl, ne devraient pas courir un risque accru de contamination, assurent les experts.
"Nettement moins de 1% de la radioactivité totale dans la région sera remobilisée", assure Jim Smith, expert en Sciences de la Terre et de l'Environnement à l'université britannique de Portsmouth. En près d'un quart de siècle, la contamination radioactive a fortement diminué dans la région.
"La plus grande partie de la radioactivité se trouve dans le sol, qui ne sera pas affecté par les incendies, et seule une petite proportion se trouve dans la végétation", a expliqué M. Smith.
L'Institut français de Radioprotection et de Sûreté nucléaire et son homologue allemand ont jugé probable que les feux rediffusent une certaine quantité de radioactivité, mais que les risques pour la santé sont minimes et ne devraient pas d'avoir d'impact en Russie ou dans les pays voisins.
L'agence russe de protection des forêts a révélé que les feux ont ravagé quelque 4000 hectares de zones contaminées par des éléments radioactifs, dont près de 300 hectares dans la région de Briansk, près de la frontière ukrainienne.
Outre la région de Briansk, la lutte contre les flammes continuait dans la région de Nijni Novgorod, à 500 kilomètres à l'est de Moscou, où se trouve l'important centre de recherche nucléaire de Sarov. Le risque d'incendie reste important dans toute la Russie européenne.
Au total, selon un bilan officiel, les feux ont ravagé plus de 800'000 hectares et fait 54 morts. Un quart des cultures de céréales ont été perdues en raison de la sécheresse et de la canicule.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS