Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roche a réalisé au premier trimestre 2012 une performance conforme aux attentes. Le géant pharmaceutique bâlois persiste dans sa volonté de s'emparer du laboratoire américain Illumina, objet d'une âpre bataille depuis plusieurs mois.

Le groupe a enregistré un chiffre d'affaires trimestriel en repli de 1% sur un an à 11 milliards de francs. A taux de change constants, les ventes s'inscrivent cependant en progression de 2%, a indiqué Roche jeudi dans un communiqué.

La performance est en ligne avec les prévisions du groupe et les attentes des analystes. Dans le détail, les ventes de la division Pharma ont augmenté de 2% en monnaies locales à 8,6 milliards de francs, portées par les principaux médicaments oncologiques.

Les Etats-Unis (+6%) ont été le principal moteur de la croissance. Les ventes en Europe de l'Ouest (-4%) ont en revanche pâti de la pression persistante sur les prix. De son côté, le chiffre d'affaires de la division Diagnostics a progressé de 4% à 2,4 milliards.

Prévisions confirmées

Roche a confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année. Le groupe table sur une croissance des ventes en monnaies locales dans la partie basse à moyenne de la plage à un chiffre, soit une hausse de 1 à 5%. Il prévoit une croissance supérieure à celle du marché pour la division Diagnostics.

Evoquant la lutte pour prendre le contrôle de la société américaine Illumina, Roche a réaffirmé dans un communiqué séparé que son offre relevée à 51 dollars par action était "complète, équitable et extrêmement attractive".

Illumina résiste depuis plusieurs mois aux assauts répétés du groupe bâlois. Roche est prêt à relever son offre, à condition qu'Illumina lui fournisse des données détaillées sur ses perspectives de croissance, a rappelé son patron Severin Schwan.

ATS