Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Je reviendrai encore plus fort!" Roger Federer a tenu à rassurer ses admirateurs. Le revers contre Andreas Seppi, aussi inattendu soit-il, ne remet nullement en question sa détermination.

"Je jouais très bien depuis le début de cette année. Un style de jeu vers l'avant qui me plaisait vraiment, explique-t-il. Mais aujourd'hui, j'ai eu un mauvais jour. Depuis la veille, les sensations n'étaient pas bonnes. Mais parfois, tu joues comme dans un rêve alors que tu ne te sens pas bien."

Le Bâlois tient à relever les mérites d'Andreas Seppi. "Il frappe fort des deux côtés. Sur un court aussi rapide, son service l'a bien aidé, poursuit-il. Il avait livré un excellent match au deuxième tour contre Jérémy Chardy. Je savais que la marge n'allait pas être énorme. Mais j'ai la conviction que je me serais imposé si j'avais gagné le deuxième set. Je me demande encore comment j'ai pu le perdre..." Roger Federer avait mené 4/1 dans ce jeu décisif avant de perdre six des sept derniers points de la manche.

En décembre 2012, les exhibitions qu'il avait jouées en Amérique du Sud avaient suscité, avec le recul, les plus vives critiques. Courir le cachet de l'autre côté de l'Atlantique ne fut pas, il est vrai, le meilleur moyen de préparer sa saison. Aujourd'hui, c'est sa présence en Inde pour le championnat de l'IPTL qui pourrait demain faire débat. "Honnêtement, je ne pense pas avoir fait quelque chose de faux, se défend Roger Federer. Je voulais jouer en Inde. Je voulais rentrer aussi pour passer les Fêtes de Noël en Suisse. Je me suis aussi entraîné aussi durement que possible. C'est vrai, l'année 2013 a été longue. Mais elle n'a finalement duré qu'une semaine de plus que les autres..."

Après des vacances et une période d'entraînement - "j'en ai besoin des deux", lance-t-il -, Roger Federer renouera avec la compétition le 23 février à Dubaï où il a un titre à défendre. "Après Dubaï, tout est ouvert. Je dois revoir mes priorités désormais", concède-t-il. Il est parfaitement conscient que cette défaite en seizième de finale de l'Open d'Australie change tout. Son rêve de ravir la place de no 1 à Novak Djokovic n'est plus d'actualité ces prochains mois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS