Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ce succès n'a, bien sûr, pas le même poids qu'un sacre dans un tournoi du Grand Chelem. Mais qu'importe pour Roger Federer. Il en a la même saveur.

Sa victoire 6-3 5-7 6-3 devant Rafael en finale des Swiss Indoors 2015 est, en effet, sans doute l'une de ses plus belles. Elle a été acquise à la fois devant son meilleur ennemi et sur ses terres pour y cueillir un septième titre à la Halle Saint-Jacques où il avait officié comme "ballboy" avant d'entrer dans l'arène en 1998 déjà face à Andre Agassi.

Elle a, surtout, été acquise au terme d'un match épique. Malmené pendant plus d'une heure, Rafael Nadal a retrouvé le relâchement nécessaire dans le "money time" du deuxième set pour recoller à une manche partout. Et "offrir" au public rhénan un véritable combat alors que cette finale s'est, dans un premier temps, apparentée à un festival de l'homme aux dix-sept titres du Grand Chelem.

La première balle de break de ce 34e duel fut pour Rafael Nadal, une balle de 2-0 que Roger Federer écartait sur un enchaînement service-volée. Le premier break fut toutefois pour le maître des lieux avec ce coup droit qui touchait la ligne pour lui permettre de mener 3-2 service à suivre. Au jeu suivant, Rafael Nadal se procurait une seconde balle de break. Grâce à un retour heureux, le Majorquin prenait l'ascendant dans l'échange. Toutefois, il fut crucifié au filet par un passing croisé en coup droit. Roger Federer pouvait serrer le poing. il pouvait croire que le plus dur sans doute avait été fait. Funeste erreur.

Après être passé tout près de l'abîme à l'instant de rester dans le match à 5-4 - Roger Federer aurait pu mener 0-30 dans ce dixième jeu -, Rafael Nadal trouvait enfin l'ouverture. Comme lors de ses... quatre matches précédents dans ces Swiss Indoors 2015, le Majorquin pouvait entrevoir la lumière après avoir été très longtemps dans le noir. Toutefois, il devait toujours courir derrière le score dans la dernière manche. Après avoir écarté une balle de 3-1, il cédait son engagement à 4-3 sur deux erreurs directes. A 5-3 sur son service, Federer, porté par un public au septième ciel, pouvait conclure sur sa seconde balle de match avec un ultime service gagnant après 2h03' de jeu.

Roger Federer a conquis à Bâle le 88e titre de sa carrière. Il n'est plus qu'à six victoires du total d'Ivan Lendl. Le record de Jimmy Connors, titré à 109 reprises, semble en revanche inaccessible. Mais allez savoir avec un tel champion...

Mais dans l'immédiat, son objectif consiste à déloger Andy Murray de la deuxième place de la Race. Avant les deux dernières échéances de l'année, Paris-Bercy et le Masters de Londres, Roger Federer n'accuse plus que 620 points de retard sur l'Ecossais alors que 2500 sont encore en jeu. S'il évolue dans le même registre que lors de cette finale des Swiss Indoors, il n'y a aucune raison pour qu'il ne fonde pas sur un homme qui pense surtout à la prochaine finale de la Coupe Davis sur la terre battue belge.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS