Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'impensable s'est produit à Flushing Meadows ! Roger Federer a été éliminé en huitième de finale de l'US Open par John Millman (ATP 55).

L'Australien s'est imposé 3-6 7-5 7-6 (9/7) 7-6 (7/3) après 3h34' de match. Il a su exploiter les errements de son adversaire pour signer une victoire improbable qui est bien sûr la plus belle d'une carrière traversée jusqu'à cette "night session" de mardi dans un très grand anonymat.

Victorieux à cinq reprises à l'US Open entre 2004 et 2008, Roger Federer a concédé l'une de ses défaites les plus mortifiantes. Avant de payer un lourd tribut à des conditions de jeu rendues éprouvantes par l'humidité, le no 2 mondial avait, en effet, mené 6-3 5-4 40-15 sur son service. Il devait toutefois galvauder ces deux balles de deux sets à rien pour remettre John Millman dans le match.

Le reste ne fut qu'un long chemin de croix pour Roger Federer qui aura commis 76 fautes directes et qui n'aura pas passé plus d'une première balle sur deux au service (49 % de réussite). Le poids des ans - il en a 37 faut-il le rappeler - fut bien lourd à porter sur cette fin de match.

Le match a définitivement basculé au jeu décisif de la troisième manche. John Millman l'emportait 9/7 après avoir sauvé une balle de set sur un retour raté de son adversaire après une seconde balle. Mené deux manches à rien, Roger Federer n'avait ni le souffle et ni les jambes pour réussir une remontada. Le break qu'il devait signer pour mener 4-2 au quatrième set ne fut qu'un chant du cygne.

Il perdait à son tour au service dans le jeu suivant avant de livrer un tie-beak catastrophique avec notamment les deux doubles fautes consécutives qu'il a commises pour permettre à John Millman de mener 4/1...

Titré en Australie en début d'année, Roger Federer n'a plus vraiment "pesé" comme il l'entendait dans les trois autres rendez-vous majeurs de l'année. A nouveau forfait à Roland-Garros pour se préserver, il a été éliminé en quart de finale à Wimbledon par Kevin Anderson après avoir pourtant mené deux manches à rien avant de connaître cette terrible désillusion en huitième de finale à New York contre un adversaire qui n'avait encore jamais atteint ce stade de la compétition dans un tournoi majeur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS