Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Rafael Nadal continue de tout ravager sur son passage à Roland-Garros. L'Espagnol s'est qualifié pour les quarts de finale en étrillant l'Argentin Juan Monaco (no 13), écrasé 6-2 6-0 6-0 !
Déjà très impressionnant lors des tours précédents, le no 2 mondial est encore monté en puissance. Mené 2-1 par Monaco, le Majorquin a aligné 17 jeux consécutifs pour boucler la partie en 1h46.
En quatre matches depuis le début du tournoi, Nadal a réussi l'incroyable exploit de n'égarer que 19 jeux. Personne n'a fait mieux depuis trente ans et les 16 jeux lâchés par Guillermo Vilas en 1982. Björn Borg en avait perdu 18 à ce stade l'année précédente. Autant dire que l'on voit de moins en moins qui pourra empêcher Nadal de remporter un septième titre à Roland-Garros.
En quart de finale, il retrouvera son compatriote Nicolas Almagro (no 12), tombeur 6-4 6-4 6-4 du Serbe Janko Tipsarevic (no 8). En sept confrontations, Nadal n'a jamais perdu contre Almagro. Il l'a d'ailleurs déjà évincé deux fois en quart de finale à Roland-Garros, en 2008 (6-1 6-1 6-1) et en 2010 (7-6 7-6 6-4).
Andy Murray (no 4) a, lui, connu une nouvelle alerte passagère. Comme lors de son 2e tour face au Finlandais Jarkko Nieminen, l'Ecossais a séchement concédé le premier set face au Français Richard Gasquet (no 17), avant d'inverser la tendance et de s'imposer facilement 1-6 6-4 6-1 6-2.
Inexistant en début de rencontre, où il s'est encore plaint de douleurs au dos, Murray a subitement repiqué du vif dès le milieu du second set. Jouant de mieux en mieux, il a terminé la rencontre sur un nuage, réussissant des points spectaculaires.
En quart de finale, Murray devra afficher le même visage conquérant face à l'Espagnol David Ferrer (no 6). A l'instar de Nadal, Ferrer continue de jouer les rouleaux compresseurs sur la terre battue parisienne, où il n'a perdu que 25 jeux en quatre parties.
Le Valencien n'a mis lundi que 1h51' pour vaincre la résistance de son compatriote Marcel Granollers (no 20), réussissant 41 coups gagnants pour seulement 22 fautes directes. Ferrer est certes mené 5-4 par Murray dans les face-à-face, mais il a gagné leurs trois duels disputés sur la terre ocre.

ATS