Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le taxi volant hybride de Rolls-Royce pourrait voler dans deux ans.

KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN

(sda-ats)

Le taxi volant, c'est pour bientôt: le groupe industriel britannique Rolls-Royce a dévoilé son projet de développer un véhicule électrique hybride qui décolle et atterrit verticalement. L'engin pourrait voler d'ici cinq ans.

Le groupe, dont le siège est à Derby, au centre de l'Angleterre, a présenté pour la première fois son projet au salon de Farnborough, près de Londres, alors que d'autres industriels se précipitent vers ce créneau.

Le géant de l'aérospatial espère fabriquer un prototype de son "taxi volant" dans les dix-huit mois à venir: il pourrait potentiellement emprunter les airs au début des années 2020. Cet avion électrique pourra accueillir quatre ou cinq passagers, à une vitesse maximale de 322 km/h et avec une capacité de vol de 805 km.

"On verra un produit similaire voler d'ici trois à cinq ans, et nous allons faire une démonstration de ce système dans deux ans", dit à l'AFP Rob Watson, chargé de l'électrique à Rolls-Royce.

Le véhicule hybride, qui a déjà coûté plusieurs millions de livres en développement, utilisera une turbine à gaz traditionnelle complétée par un système électrique.

Rolls-Royce n'est pas seul sur le marché du "taxi volant" hybride. D'autres groupes, comme Uber, le projet "Kitty Hawk" soutenu par Google, Lilium aviation en Allemagne, Safran en France et Honeywell aux Etats-Unis, mènent des recherches dans le secteur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS