Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Royal Bank of Scotland (RBS) a accusé une perte massive au troisième trimestre sous le poids de provisions, notamment pour solder l'affaire des ventes forcées d'assurances-crédit. Elle n'en poursuit pas moins son redressement après son sauvetage par l'Etat en 2008.

La banque, dont l'Etat britannique détient 81% du capital, a enregistré une perte nette de 1,384 milliard de livres (2,08 milliards de francs) sur la période contre un bénéfice net de 1,226 milliard un an plus tôt, a-t-elle annoncé vendredi dans un communiqué.

Cette perte s'explique en particulier par une charge de 1,455 milliard destinée à refléter l'évolution de la valeur de sa dette, ainsi que par une nouvelle provision de 400 millions pour faire face aux litiges sur les ventes forcées d'assurances-crédit, qui porte sa facture totale dans cette affaire à 1,7 milliard.

Pratique condamnée

Ces assurances-crédit, appelées PPI ("Payment Protection Insurance"), qui permettaient d'assurer le remboursement d'un crédit malgré une perte de revenus liée à la maladie, au décès ou à la perte d'un emploi, ont longtemps été vendues d'office aux clients avant que cette pratique soit définitivement condamnée au Royaume-Uni.

Lloyds Banking Group a annoncé jeudi une nouvelle provision de 1 milliard de livres dans cette affaire, tandis que Barclays avait annoncé de son côté il y a deux semaines une nouvelle provision de 700 millions. Au total, le montant provisionné par les banques du pays a dépassé la barre des 10 milliards.

Redressement salué

Malgré sa perte, les investisseurs saluaient des résultats qui montrent la poursuite du redressement de RBS. En excluant ses provisions, le résultat opérationnel de RBS a en effet bondi à 1,047 milliard de livres sur le trimestre contre 2 millions un an plus tôt tandis que ses revenus ont progressé de 6,3% à 6,408 milliards de livres.

Le plan de restructuration de la banque s'est soldé par des cessions massives d'actifs et la suppression de milliers d'emplois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS