Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Passer l'hiver au chaud sera une sacrée performance pour le FC Sion ! Pour leur grande "première" en phase de poules en Europa League, les Sédunois n'ont pas été vernis par le sort.

Le FC Sion figure dans le groupe B avec Rubin Kazan, Liverpool et Bordeaux. Ces trois adversaires possèdent d'autres moyens financiers que le FC Sion. On connaît la richesse des clubs russes grâce au soutien des oligarques du régime. On connaît la puissance des clubs de la Premier League et on n'oubliera pas que Bordeaux bénéficie cette saison de nouvelles recettes avec son nouveau stade. Non, les Sédunois, malgré la fortune personnelle de leur président, ne tirent pas dans la même catégorie.

Le FC Sion ne part toutefois pas en terre inconnue. Lors de la saison 1996/1997, les Sédunois avaient croisé la route de Liverpool en huitième de finale de la Coupe des Coupes pour une confrontation qui est restée dans les mémoires avec un FC Sion qui avait mené 2-0 à Anfield Road au match retour grâce à des réussites de Chassot et de Bonvin avant de s'incliner 6-3. Liverpool avait gagné 2-1 à Tourbillon à l'aller.

Didier Tholot avait, quant à lui, émis le souhait de rencontrer un club français. Son voeu a été exaucé. Avec Bordeaux, il retrouve un club dont il a écrit, joueur, l'une des plus belles pages de son histoire. Il fut, en effet, buteur lors de la victoire 3-0 contre le Milan AC au printemps 1996 en quart de finale de la Coupe de l'UEFA.

Cela sera également l'heure des retrouvailles pour le FC Bâle. Le Champion de Suisse, qui rêve de disputer la finale de cette compétition agendée le 18 mai prochain au Parc Saint-Jacques, croisera la route de son ancien entraîneur Paolo Sousa, à la tête aujourd'hui de la Fiorentina. Les deux autres adversaires du FC Bâle seront Lech Poznan, un club que les Rhénans ont éliminé cet été lors du deuxième tour préliminaire de la Ligue des Champions, et Belenenses. La qualification pour les seizièmes de finale est loin d'être acquise pour les Rhénans.

ATS