Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - L'ancienne ministre française de la Justice Rachida Dati a démenti avoir colporté des rumeurs sur le couple présidentiel Sarkozy. La justice française a ouvert une enquête préliminaire dans cette affaire.
Dans un communiqué cité par "Le Monde", Rachida Dati "proteste avec indignation contre les allégations de certains organes de presse lui prêtant une quelconque responsabilité dans la propagation de rumeurs absurdes et inadmissibles sur la vie privée du couple présidentiel".
Elle dit également se réserver le droit d'agir en diffamation contre ceux qui reprendraient cette allégation, "la reliant de surcroît à la suppression naturelle de sa protection policière, présentée comme une sanction."
Le "Canard Enchaîné" avait évoqué une possible disgrâce de Rachida Dati en révélant mercredi dernier que la députée avait été forcée, au soir du premier tour des élections régionales, de se séparer de sa voiture de fonction et de son escorte de trois policiers, restés à sa disposition après son départ du gouvernement.
Le ministère de l'Intérieur avait alors affirmé qu'il ne s'agissait pas d'une mesure personnelle mais d'une réorganisation globale des équipes de protection.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS