Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vladimir Poutine a rejeté mardi les appels de l'opposition à revoir les résultats des législatives russes controversées de décembre. L'homme fort du pays a aussi assuré qu'il n'avait pas besoin de "tricher" pour remporter la présidentielle de mars.

"Les élections de la Douma (chambre basse du Parlement) sont terminées (...) il ne peut être question de discussions sur une révision", a-t-il lancé. Il a estimé que l'opposition pouvait néanmoins contester les résultats des législatives au tribunal. Ses détracteurs dénoncent toutefois une justice sous contrôle.

S'exprimant au sujet de la présidentielle de mars devant ses partisans du Front populaire, un rassemblement de partis, de syndicats et d'associations pro-pouvoir, il a assuré ne pas avoir besoin de falsifier ce scrutin pour le remporter.

Transparence

"Je veux que l'élection soit la plus transparente possible. Et que ce soit clair pour tout le monde, je veux m'appuyer sur l'expression de la volonté populaire, sur leur confiance", a-t-il déclaré. "Nous devons mettre un terme à toutes ces insinuations", a conclu M. Poutine.

"Dans une telle situation, le discours (de l'opposition) qui ressort vise à délégitimer et dévaluer tout ce qui se passe dans la sphère publique, y compris et avant tout le processus électoral, les élections", a ajouté M. Poutine.

ATS