Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La drogue, saisie à Hambourg, était emballée dans des poches en plastique colorés, elles-mêmes rangées dans des sacs de sports voyageant au milieu d'autres marchandises dans des containers.

KEYSTONE/EPA CENTRAL CUSTOMS AUTHORITY/THOMAS GIESELER /CUSTOMS

(sda-ats)

Les douanes allemandes ont annoncé jeudi avoir réalisé une saisie record dans le port de Hambourg de 3,8 tonnes de cocaïne, provenant d'Amérique du Sud. Sa valeur marchande est estimée à 800 millions d'euros (885 millions de francs).

Les précédentes grosses saisies ponctuelles de cocaïne en Allemagne concernaient des livraisons de "50 à 150 kg, maintenant les agents des douanes font face à des commandes d'une tonne ou plus", expliquent les services des douanes dans un communiqué. Il s'agit "de la plus grosse saisie jamais réalisée en Allemagne", a souligné un haut responsable du ministère des Finances, qui chapeaute les douanes, Werner Gatzer.

Celle-ci s'est faite en plusieurs temps. En mars les douaniers ont commencé par saisir 1,4 tonne de cocaïne dissimulée à bord d'un cargo en provenance du Paraguay.

Technologie de détection avancée

Le mois suivant, ils interceptent près de 1,6 tonne de poudre blanche toujours en provenance du Paraguay. En mai, 788 kilos expédiés cette fois-ci depuis l'Uruguay sont trouvés dans le port de Hambourg, le principal port marchand du pays.

La drogue était emballée dans des poches en plastique colorés, elles-mêmes rangées dans des sacs de sports voyageant au milieu d'autres marchandises dans des containers.

Pour cette opération, qui n'a été rendue publique que jeudi, les douanes allemandes ont eu recours à des "technologies de détection avancée", selon M. Gatzer. Les autorités n'ont pas indiqué ce qu'il en était d'éventuelles interpellations. Cette saisie de drogue, dont la pureté a été évaluée à 85 ou 90%, a une valeur marchande de 800 millions d'euros sur le marché européen, selon les autorités.

ATS