Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ces prochains jours et semaines, des centaines de milliers d’amphibiens quitteront leurs cachettes hivernales terrestres pour se diriger vers les étangs de ponte où ils se reproduiront. Pour qu'ils ne finissent pas aplatis comme des crêpes en traversant des routes Pro Natura lance un appel à la prudence.

Lors de ces déplacements, parfois longs de plusieurs kilomètres, les crapauds et autres grenouilles traversent des zones urbaines et des routes, rappelle jeudi dans un communiqué Pro Natura.

Les amphibiens sont alors trop souvent victimes du trafic motorisé. Ils meurent parfois "même s’ils ne sont pas directement écrasés par les roues d’une voiture: le déplacement d’air provoqué par une voiture qui roule ne serait-ce qu’à 30 km/h peut déjà leur provoquer des blessures internes mortelles", indique encore l’organisation de protection de la nature en Suisse.

Pour aider ces batraciens à sauver leur peau, de nombreuses communes, associations et personnes privées les aident chaque année dans leur dangereux périple. Côté romand, les communes de Bex, Cudrefin et La Chaux-de-Fonds notamment cherchent encore des bénévoles. Une liste plus exhaustive est disponible sur www.pronatura.ch/migrations-des-amphibiens.

www.pronatura.ch/migrations-des-amphibiens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS