Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le monde économique sort les grands moyens pour faire face à l'initiative contre les salaires abusifs des grands patrons. Son organisation faîtière, economiesuisse, prévoit d'engager entre cinq et huit millions de francs dans la campagne.

Pour economiesuisse, il est important de combattre l'initiative, parce qu'elle menace la place économique suisse et des emplois. D'où la nécessité d'une campagne forte, a indiqué dimanche à l'ats Pascal Gentinetta, directeur d'economiesuisse confirmant une information de la presse dominicale alémanique.

L'engagement d'economiesuisse dans cette campagne est comparable aux moyens investis pour soutenir le renouvellement des accords bilatéraux Schengen/Dublin en 2005. La campagne contre l'initiative fiscale d'il y a deux ans rentre aussi dans le même ordre de grandeur. Dans les deux cas, le peuple avait tranché dans le sens d'economiesuisse.

Moyens 40 fois inférieurs

Economiesuisse répartit les campagnes en trois catégories et celle-ci figure dans la plus haute. La plus basse prévoit un engagement ne dépassant pas deux millions, la moyenne entre deux et cinq millions et la plus haute au-delà.

A l'opposé, le comité d'initiative dispose d'un budget près de quarante fois inférieur. Selon Claudio Kuster, un des co-initiants avec Thomas Minder, seuls 200'000 francs sont prévus. L'industriel et conseiller aux Etats schaffhousois indépendant envisage l'essentiel du financement par ses propres moyens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS