Navigation

Sanctions accrues envisagées en Italie contre les tifosi violents

Ce contenu a été publié le 05 mai 2014 - 11:41
(Keystone-ATS)

Le ministre italien de l'Intérieur, Angelino Alfano, veut étendre dans la durée et dans l'espace les interdictions contre les tifosi violents. Cette déclaration intervient après qu'un supporter eut été gravement blessé samedi par balle lors de la finale de la Coupe d'Italie Fiorentina-Naples.

"Il faut durcir les mesures contre les tifosi violents", même si "prendre ces mesures à vie est difficile". Par exemple, on peut prévoir de "redoubler le Daspo (l'interdiction d'accéder à des manifestations sportives) en cas de récidive. Actuellement c'est cinq années plus cinq années. On devrait prévoir cinq années plus dix années", suggère-t-il dans une interview au quotidien La Stampa.

M. Alfano propose aussi d'étendre l'interdiction aux supporters qui manifesteraient des attitudes de violence et d'intimidation à l'extérieur des stades.

Le "Calcio" a montré samedi son pire visage au stade Olympique de Rome, lors de la finale de la Coupe d'Italie, quand le terrain a été envahi au coup de sifflet final face à un service d'ordre complètement dépassé: un blessé grave par balle, une inculpation pour tentative de meurtre, des lancers de fumigènes sur les pompiers.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.