Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ultraconservateur Rick Santorum a remporté la primaire républicaine dans l'Alabama et le Mississipi, selon des projections des médias. Les chaînes de télévision ont estimé que M. Santorum, 53 ans, avait remporté l'Alabama avec 35% des voix.

Il devancerait donc l'ancien président de la Chambre des représentants Newt Gingrich (30%) et le favori de la course au plan national, le multimillionnaire Mitt Romney (28%).

Les résultats dans ces deux Etats à l'électorat très conservateur font figure de camouflet pour M. Romney, qui arriverait dans les deux cas en troisième position, confirmant qu'il peine à écarter ses rivaux dans la course à l'investiture républicaine.

Trop modéré

S'il a remporté jusqu'à présent 17 Etats et dispose de moyens financiers hors pair, Mitt Romney a du mal à convaincre l'aile droite du parti républicain, qui le juge trop modéré.

"Qui aurait cru que les électeurs de base déjoueraient ainsi les pronostics jour après jour", a lancé M. Santorum à ses partisans lors d'une réunion électorale à Lafayette (Louisiane, sud).

En début de soirée, avant de connaître les résultats de l'Alabama, M. Romney avait fait montre de confiance en lui, assurant que "la campagne de Rick Santorum est en fin de course".

De son côté, Newt Gingrich, ancien élu de la Géorgie voisine, jouait son va-tout dans ces deux bastions conservateurs et évangéliques.

ATS