Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Serena Williams et Rafael Nadal n'ont pas traîné lors du premier tour de l'US Open, lundi à New York.

Elle n'a passé que 70 minutes sur le court Arthur-Ashe, lui à peine plus de quatre-vingts: Serena Williams, en quête d'un 24e titre majeur qui lui permettrait d'égaler le record absolu de Margaret Court, et Rafael Nadal, tenant du titre, ont sereinement lancé leur quinzaine.

Un an après avoir donné naissance à sa fille Olympia, l'Américaine de 36 ans, revenue sur le circuit début mars avec des fortunes diverses, fait son retour à New York dans la peau d'une 26e mondiale mais tête de série no 17.

Vêtue d'une robe noire laissant apparaître une épaule - "aérodynamique" selon l'intéressée - et décorée de volants en tulle, et de collants résille, la cadette des soeurs Williams n'a concédé aucune balle de break à la Polonaise Magda Linette (68e), battue 6-4 6-0.

"C'est tellement bon d'être de retour, s'est exclamé l'Américaine. Le premier set était serré, c'était mon premier match ici (depuis deux ans), ce n'était pas facile. Après, je me suis sentie mieux. Une fois que j'ai trouvé mes marques, j'ai commencé à faire ce que je m'efforce à faire à l'entraînement. Je crois que je suis sur le bon chemin."

Nadal a eu chaud... dans son corps

Le no 1 mondial, que l'air chargé d'humidité a conduit à demander un ventilateur dès les premiers échanges, a lui profité de l'abandon - une première en Grand Chelem, pour le dernier de sa carrière - de son compatriote espagnol David Ferrer, blessé à la cheville gauche, dans la deuxième manche (6-3, 3-4).

"C'est le jour le plus chaud depuis que je suis arrivé ici il y a une semaine. Il y avait une humidité infernale. J'ai joué un bon premier set, agressif, et après, j'ai fait un très mauvais jeu au début du deuxième set. Ensuite, je voyais que David (Ferrer) souffrait et risquait d'abandonner, et je me suis déconcentré. Je suis vraiment désolé de ce qui lui est arrivé pour son dernier match en Grand Chelem. Je suis triste pour lui. On a partagé de grands moments ensemble", relevait sportivement l'Espagnol.

Soirée tranquille aussi pour l'Argentin Juan Martin Del Potro, no 3 mondial et prétendant au titre, vainqueur sans forcer du qualifié américain Donald Young (6-0, 6-3, 6-4).

Face au 246e joueur mondial, Del Potro (29 ans) a expédié la première manche en 22 minutes. Au-delà, il s'est montré efficace aussi bien au service (11 aces) que dans le jeu (30 coups gagnants pour seulement 15 fautes directes) pour s'imposer en un peu plus d'une heure et demie.

"J'ai des attentes élevées dans ce tournoi parce que c'est mon préféré", a commenté l'Argentin, fort du meilleur classement de sa carrière et que ses poignets récalcitrants laissent enfin en paix.

Au deuxième tour, le vainqueur de l'US Open 2009 sera opposé à l'Américain Denis Kudla (72e).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS