Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Américaine Serena Williams a réitéré ses critiques envers les autorités de l'antidopage, se disant victime de "discrimination" en estimant être contrôlée plus souvent que d'autres joueuses.

"C'est le moment de la journée de faire passer un contrôle antidopage +au hasard+ et de ne contrôler que Serena. De toutes les joueuses, cela a été prouvé que je suis celle qui est le plus contrôlée", a écrit l'ancienne no 1 mondiale sur Twitter, réitérant le discours qu'elle avait tenu pendant Wimbledon, jugeant alors "choquant" le traitement qui lui était réservé en matière de lutte contre le dopage.

"De la discrimination ? Je pense. Au moins, je vais garder le sport propre. Restons positive", a ajouté la récente finaliste à Londres.

A 36 ans, l'Américaine aux 23 titres du Grand Chelem a échoué en finale de Wimbledon alors qu'elle tentait de remporter son premier tournoi majeur après la naissance de sa fille en septembre.

Elle était arrivée à Londres alors que des médias relataient sa colère après un contrôle inopiné en juin, lors duquel l'agent chargé du contrôle aurait refusé de quitter le domicile floridien de la joueuse.

Un rapport avait également affirmé que sur le seul mois de juin 2018, Williams avait été contrôlée cinq fois, là où ses compatriotes n'auraient pas été testées plus d'une fois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS