Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quatorze après, on reprend les mêmes ! Comme en 2003, la finale samedi du simple dames de l'Open d'Australie opposera Serena Williams à sa soeur aînée Venus.

Les demi-finales ont répondu à une implacable logique. Lors de la première, Venus est sortie victorieuse d'un long bras de fer contre l'étonnante Coco Vandeweghe. Elle s'est imposé 6-7 (3/7) 6-2 6-3 pour atteindre à 36 ans la finale d'un tournoi du Grand Chelem après une attente de plus de sept ans. Sa dernière finale d'un tournoi du Grand Chelem s'était soldée en 2009 à Wimbledon par une défaite devant sa... soeur.

Dans l'autre demi-finale, Serena Williams a battu 6-2 6-1 la Croate Mirjana Lucic-Baroni (WTA 75), qui revenait encore de plus loin que Venus Williams. Titrée à six reprises à Melbourne, la cadette des Williams sera la favorite de cette finale fraticide qui sera la neuvième de l'histoire dans le cadre d'un tournoi du Grand Chelem. Elle en a gagné sept. Elle reste, par ailleurs, sur sept victoires de rang face à son aînée qu'elle a battue à seize reprises en vingt-sept confrontations. Si les chiffres veulent encore dire quelque chose dans le tennis, Serena ne peut pas perdre samedi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS