Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Serena Williams (no 1) a connu une nouvelle alerte vendredi soir à l'US Open. Elle s'est qualifiée pour les 8es de finale en battant difficilement Bethanie Mattek-Sands (WTA 101) 3-6 7-5 6-0.

En quête d'un Grand Chelem calendaire et d'un 22e titre majeur, l'Américaine a témoigné d'une grande nervosité dans le stade Arthur Ashe. Elle commettait ainsi pas moins de 14 fautes directes dans la première manche. C'est d'ailleurs la première fois qu'elle concédait un premier set à l'US Open depuis... 2005 et une défaite subie en deux manches face à soeur aînée Venus.

A la peine face au tennis d'attaque déroutant de sa compatriote, Serena Williams ne convertissait qu'une seule des douze premières balles de break qu'elle se procurait. Son deuxième break survenait au meilleur moment, puisqu'il lui permettait de mener 5-3 dans la deuxième manche. Pas totalement libérée, elle concédait son service dans la foulée, laissant même son adversaire recoller à 5-5. Bethanie Mattek-Sands lâchait en revanche prise à 5-6 sur son engagement face à une Serena Williams de plus en plus agressive. Elle n'allait plus exister sur le court.

Triple tenante du titre à Flushing Meadows, Serena Williams (33 ans) devra s'inspirer de ce qu'elle a réalisé dans le troisième set tant sur le plan mental que tennistique. Elle subira un test majeur dimanche en 8e de finale face à une autre compatriote, Madison Keys (no 19), qu'elle avait difficilement battue (7-6 6-2) en demi-finale du dernier Open d'Australie.

ATS