Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Ce fut un match un peu fou, étrange." Pour Severin Lüthi, cette finale entre Roger Federer et Marin Cilic a épousé un scénario improbable.

"A chaque fois que Roger était de loin le meilleur sur le court, il perdait le set, lâche le capitaine de l'équipe de Suisse de Coupe Davis. Au début du cinquième set, Cilic me semblait le plus fort. Il était là à chaque retour et pouvait imposer une pression terrible à l'adversaire. Mais Roger possède des qualités qui lui permettent de s'en sortir dans une telle situation."

"Même si Cilic aurait mérité, lui aussi, de gagner cette finale, j'ai le sentiment que Roger a dominé ce match plus souvent qu'à son tour, poursuit Severin Lüthi. Moi aussi j'ai été pris par les émotions lors de la remise des prix. Ce chiffre de 20 titres du Grand Chelem est un chiffre irréel. Le but n'a jamais été de gagner 20 tournois du Grand Chelem. Le but de Roger est ailleurs. C'est de se donner les moyens de rester compétitif au plus haut niveau. Et une fois dans la place, il veut bien sûr gagner le tournoi."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS