Navigation

Skiplink navigation

Shanghai inaugure son nouveau terminal aéroportuaire

Ce contenu a été publié le 16 mars 2010 - 05:21
(Keystone-ATS)

Shanghai - Shanghai, métropole économique de l'est de la Chine et hôte de la prochaine exposition universelle, a inauguré mardi un nouveau terminal aéroportuaire. Celui-ci doit permettre d'accueillir les dizaines de millions de visiteurs attendus pour l'événément.
Le premier vol à partir des nouvelles installations de l'aéroport Hongqiao a décollé vers 01h00 (heure suisse) à destination de Pékin, a indiqué Su Weiwei, porte-parole des autorités aéroportuaires. "Tout se passe bien", a-t-elle ajouté.
Le terminal 2 de l'aéroport Hongqiao ("le pont arc-en-ciel"), à une demi-heure du centre ville, est quatre fois plus grand que le terminal d'origine, devenu bien trop insuffisant.
Le terminal 1 a accueilli l'an dernier 25 millions de voyageurs alors qu'il est conçu pour le transit de 9,6 millions de passagers.
Les nouvelles infrastructures ont demandé un investissement de 2,2 milliards de dollars et ne sont que l'un des projets en relation directe ou indirecte avec l'Expo, évalués au total à plus de 40 milliards d'euros par les médias, soit davantage encore que les 30 milliards d'euros qui auraient été investis pour les jeux Olympiques de Pékin de 2008.
Une ligne de métro relie directement l'aéroport à la ville, pour la première fois, et le 1er juillet les premiers trains à grande vitesse arriveront au terminal 2.
Hongqiao est principalement destiné aux lignes nationales, les lignes internationales étant desservies en priorité à partir de l'aéroport de Pudong à 90 minutes du centre-ville.
Plus de 90% des 70 à 100 millions de visiteurs attendus à l'Expo 2010 qui s'ouvre pour six mois le 1er mai, sont chinois. Selon les prévisions, d'ici à 2015, Hongqiao devrait accueillir quelque 40 millions de passagers par an, dont les trois quarts dans son terminal 2.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article