Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Siemens Suisse a bouclé son exercice décalé 2014/2015, clos au 30 septembre, sur un chiffre d'affaires de 1,261 milliard de francs. Il s'est avéré quasiment inchangé (1,267 milliard) par rapport à la même période l'an dernier.

Les entrées de commandes de la société régionale ont légèrement augmenté (+0,2% sur un an) pour atteindre 1,24 milliard de francs, a annoncé jeudi la filiale du géant industriel allemand.

"Bien que les conditions-cadres économiques, et en particulier le franc fort, aient eu un impact sur nos résultats commerciaux, nous pouvons annoncer une année 2015 solide", s'est réjoui le patron de Siemens Suisse, Siegfried Gerlach, cité dans un communiqué.

Exportations difficiles

"C'est une année stable, satisfaisante, même si les activités d'exportation ont été difficiles. Nous avons subi beaucoup de pression de nos clients", a expliqué devant la presse à Lausanne Alexandre Martin, nouveau directeur pour la Suisse romande.

L'année commerciale 2015/2016 semble débuter sous de bons auspices. "Les entrées de commande du mois d'octobre signalent une belle progression", confie M. Martin.

Nouveaux marchés

L'entreprise est active dans les domaines des techniques du bâtiment, du trafic ferroviaire et routier et de l’automatisation industrielle. Elle s'intéresse aussi aux techniques énergétiques et médicales, et pour l'illustrer, avait convié la presse à l'Innovation Park de l'EPFL, où Siemens est présente depuis 2014.

Une dizaine de chercheurs, co-financés par Siemens et par le CHUV, y travaillent dans le domaine de l'imagerie médicale pour le cerveau et le coeur. L'entreprise collabore aussi avec la start-up Enairys Powertech, qui développe une nouvelle solution de stockage d'énergie et va lancer ses premiers prototypes commerciaux. "Il faut s'orienter vers ces nouveaux marchés", a lancé Alexandre Martin.

Chiffres globaux

En tenant compte des filiales et sociétés affiliées, les entrées de commandes générées par Siemens en Suisse ont totalisé 2,13 milliards de francs, en recul de 10,5% par rapport à l'exercice précédent. Cette baisse s'explique par la cession de BSH Electroménager à son concurrent Bosch et celle de Siemens Audiologie, spécialisée dans les appareils auditifs, rebaptisée depuis Sivantos.

A fin septembre, la filiale suisse de Siemens employait 3128 collaborateurs, dont 424 en Suisse romande. "J'espère maintenir, voire augmenter les emplois en Suisse romande", a déclaré le nouveau directeur. Avec les sociétés affiliées, le nombre global d'employés passe à 5369, en baisse de 6,7% par rapport à fin septembre 2014.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS