Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski nordique - Simon Ammann a mis rapidement fin aux spéculations concernant son avenir. Le Saint-Gallois entend poursuivre sa carrière jusqu'aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014.
Le contexte sera spécial pour Simon Ammann en Russie, où il disputera ses cinquièmes JO. "C'est un objectif particulièrement intéressant, et pas seulement sur le plan sportif. J'ai une relation forte sur le plan émotionnel avec le pays-hôte", souligne dans un communiqué de Swiss Ski le vainqueur du classement général de la Coupe du monde 2009/2010. Il est en effet marié à une Russe, Yana, depuis juin 2010.
Le quadruple champion olympique a pris cette décision au début de l'été déjà. "J'ai eu besoin d'un peu de temps avant de l'officialiser", explique-t-il. Initialement, Simon Ammann pensait évoquer son avenir après les Championnats du monde de vol à skis prévus à la fin février à Vikersund. Il a préféré rendre publique l'information dès maintenant afin de se concentrer au mieux sur cette compétition.
Le double champion du monde (grand tremplin 2007, vol à skis 2010) connaît un hiver délicat, avec deux 8es rangs comme meilleurs résultats. Il n'a pas terminé la dernière Tournée des Quatre Tremplins, seule épreuve majeure manquant à son palmarès, en raison d'une grippe intestinale. Les rumeurs faisant étant d'un probable retrait au terme de la saison s'étaient dès lors rapidement propagées. Elles étaient totalement infondées.
Les changements intervenus dans les règlements au cours des deux dernières années expliquent les difficultés actuelles de Simon Ammann. Le sauteur du Toggenburg a choisi d'augmenter sa masse musculaire avant le début de l'hiver afin de pouvoir utiliser les skis les plus longs autorisés par la FIS. "Cela nécessite une planification à plus long terme. Je ne m'en suis rendu compte que lors de mes dernières vacances estivales", reconnaît-il.
"Il y a de nombreux aspects techniques dans lesquels Simon a dû tout recommencer à zéro", précise son entraîneur Martin Künzle. Simon Ammann considère d'ailleurs ce défi comme sa principale source de motivation pour la poursuite de sa carrière.

ATS