Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'aigle royal, utilisé pour les spectacles de fauconnerie au château de Valère, à Sion, s'est échappé. Lundi le rapace a profité d'un thermique pour prendre de l'altitude. Il s'est dirigé vers Nendaz (VS) et n'est plus revenu depuis.

L'Office du tourisme de Sion ne veut pour le moment pas dramatiser. Les spectacles seront certes amputés de leur principal atout, mais ils se poursuivront avec l'autre volatile, un faucon pèlerin, en attendant le retour de l'aigle, a indiqué mardi l'Office du tourisme.

A terme pourtant, le directeur Jean-Marc Jacquod ne cache pas que ce serait difficile sans l'aigle. Mais il garde espoir. Selon les spécialistes, il arrive que les rapaces dressés cherchent parfois un peu de liberté, mais en principe ils reviennent.

En attendant l'Office du tourisme a lancé un avis de recherche. Et depuis le téléphone sonne régulièrement, a précisé M. Jacquod.

ATS