Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le procureur général a requis des peines de prison ferme contre les trois chauffards de Schönenwerd (SO) dont le procès en appel s'est ouvert mardi à Soleure. L'accident qu'ils avaient provoqué en 2008 avait coûté la vie à une jeune femme de 21 ans.

Le principal accusé, un Grec de 22 ans, doit être reconnu coupable de meurtre et de lésions corporelles, a déclaré le procureur général Felix Bänziger. Il a requis une peine de 7 ans de prison ferme.

En première instance, le jeune homme avait été condamné à 5 ans et 8 mois de prison ferme pour meurtre et lésions corporelles. Le procureur avait alors requis 8 ans de réclusion.

Contre les deux autres chauffards, un Turc et un Croate de 21 ans, l'accusation a requis une peine de 6 ans de prison ferme. Lors du premier procès en octobre 2010, ils avaient écopé de 28 mois de prison, dont 8 ferme.

La défense demande le sursis

L'avocate de l'accusé grec a plaidé une peine de 12 mois de prison avec sursis et une amende de 1000 francs pour homicide par négligence. Il n'y a pas eu de course entre chauffards.

Pour le Croate, la défense a plaidé l'acquittement. Il ne doit être condamné qu'à une amende de 1800 francs au maximum pour violation des règles de la circulation. L'avocat du chauffard turc plaidera mercredi.

Au cours de cette audience, seul le principal accusé a accepté de répondre aux questions des juges sur l'accident.

Inexplicable

Le Grec ne peut pas s'expliquer pourquoi il roulait aussi vite et pourquoi il n'a pas freiné. Il possède à nouveau un permis, mais il n'a le droit de conduire que des voitures équipées d'un tachymètre qui enregistre toutes les données pendant la conduite.

Lorsqu'il est au volant, les images de l'accident lui reviennent en mémoire. C'est pourquoi il évite autant que possible de conduire, a-t-il expliqué aux juges. Les deux autres n'ont pas récupéré leur permis, bien qu'ils en ont fait la demande.

Le 8 novembre 2008 vers 01h40, les trois chauffards se livraient à une course en voiture entre Aarau et Schönenwerd, selon l'accusation. A l'entrée de Schönenwerd, ils roulaient à au moins 116 km/h sur un tronçon limité à 50 km/h.

C'est là que le Grec a percuté une voiture circulant correctement. Dans cette auto, une jeune femme de 21 ans a été tuée. Les deux autres occupants ont été blessés.

ATS