Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Avec Sorvilier, Belprahon doit choisir son avenir dans le canton de Berne ou du Jura (archives).

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

Trois mois après Moutier (BE), les villages de Belprahon (BE) et de Sorvilier (BE) diront ce dimanche s'ils veulent aussi rejoindre le canton du Jura. L'issue des deux votations est incertaine. En cas de oui, le changement de canton ne serait pas effectif avant 2021.

Le transfert de Moutier dans le canton du Jura n'a pas encore mis un terme à la Question jurassienne. Les regards se portent désormais sur Sorvilier et Belprahon, deux villages de quelque 300 habitants qui ont demandé à pouvoir se prononcer sur leur appartenance cantonale.

A Belprahon, le bureau de vote ferme à 11h00 et à Sorvilier à midi. Les résultats devraient être connus entre 12h30 et 13h30. L'issue des scrutins s'annonce indécise, même si les observateurs estiment que le oui devrait l'emporter à Belprahon en raison des liens étroits que la commune a tissés avec Moutier sa voisine.

En revanche si la commune de Sorvilier, plus éloignée du chef-lieu, devait choisir de rejoindre le canton du Jura, elle formerait alors une enclave en terres bernoises. Une perspective qui pourrait peser sur l'issue du scrutin. En cas d'égalité des voix, la commune reste dans le canton de Berne puisque dans pareil cas de figure, elle n'a pas dit oui au canton du Jura.

Ce scrutin est entouré d'un certain flou juridique. Au moment où ils glisseront leur bulletin dans l'urne, les citoyens ne sauront pas si le vote de Moutier est définitivement validé. La préfecture du Jura bernois doit statuer sur 12 recours liés au vote de Moutier. Un 13e recours concerne Sorvilier.

Observateurs fédéraux

Le gouvernement bernois a mis en place des mesures pour garantir des votations "irréprochables". Sans surprise, son dispositif est moins conséquent que celui établi pour le vote de la cité prévôtoise en juin. Cinq observateurs de la Confédération suivront les opérations de vote et de dépouillement.

A Belprahon, le vote du 24 novembre 2013 sur le principe de création d'un canton regroupant Jura et Jura bernois avait débouché sur une égalité de voix. Les autorités communales avaient annoncé qu'elles n'organiseraient un vote que si Moutier rejoignait le Jura.

A Sorvilier, le "non" l'avait alors emporté par 54,1% des votants. Le Conseil communal à majorité autonomiste avait néanmoins adressé une demande de vote communaliste à la chancellerie cantonale bernoise, indépendamment du résultat du vote de Moutier.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS