Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Une centaine de sans-papiers et de leurs sympathisants occupent un jardin public à Berne, où ils ont dressé des tentes. Ils exigent une régularisation collective de tous les sans-papiers avant de lever leur camp de fortune érigé près du Palais fédéral.
Les autorités municipales ont autorisé lundi ces squatters à rester à la "Kleine Schanze" jusqu'à vendredi 10h00. La ville avait dans un premier temps exigé une évacuation des lieux lundi. Devant leur refus et après discussions avec ces activistes, le directeur de la sécurité Reto Nause leur a accordé une prolongation de délai.
Ce camp de sans-papiers sera toléré pour autant que cette action de protestation se déroule pacifiquement et qu'elle n'entraîne pas de nuisances pour le voisinage, a souligné Reto Nause. Les "campeurs" ont pris possession du parc samedi à l'issue d'un rassemblement contre le racisme et l'exclusion. Ils se sont engagés à quitter les lieux vendredi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS