Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La présidente du Conseil d'Etat tessinois Laura Sadis (PLR) soutient la candidature de la socialiste Marina Carobbio au Conseil fédéral. "Au nom de la cohésion nationale, j'estime indispensable que la Suisse italienne soit représentée au Conseil fédéral", déclare-t-elle dans la "NZZ am Sonntag".

Cela non seulement par respect des droits des minorités, "mais aussi par fierté de notre multiculturalité", ajoute Mme Sadis. "C'est une nécessité pour le Tessin et une chance pour la Suisse". Après le retrait de Flavio Cotti en 1999, trop d'années ont passé à attendre, estime-t-elle. "Le Parlement doit reconnaître que la Suisse italienne a droit à un retour au Conseil fédéral".

Pour que Mme Carobbio ait une chance d'être élue, il faut que le Tessin tout entier soutienne sa candidature, "indépendamment de l'appartenance partisane". Il s'agit aussi de voir les avantages d'une représentante de la Suisse italienne au gouvernement, "à un moment où cette partie du pays pourrait contribuer à régler des problèmes qui se posent à l'intérieur comme à l'extérieur du pays".

Le soutien du gouvernement tessinois dans son ensemble à la conseillère nationale Marina Carobbio reste ouvert. Le Conseil d'Etat ne s'est pas encore exprimé formellement sur la question, précise Mme Sadis.

ATS