Toute l'actu en bref

Deux jours après la belle frayeur qu'il a connue devant Martin Klizan, Stan Wawrinka a vogué sur des eaux plus calmes à Melbourne. Le Vaudois a négocié avec une très grande maîtrise son deuxième tour.

Le Champion de l'US Open s'est imposé 6-3 6-4 6-4 en 1h51' devant Steve Johnson (ATP 30) pour défier en seizième de finale le vainqueur de la partie entre Viktor Troicki (no 29) et Paolo Lorenzi (ATP 43). Il a témoigné lors de ce deuxième tour de toute la rigueur voulue pour ne pas laisser une réelle ouverture à son adversaire. Ainsi, Stan Wawrinka n'a pas perdu une seule fois son service lors de cette rencontre. Il a sauvé les cinq balles de break auxquelles il a dû faire face. Les premières, toutefois, sont survenues alors qu'il comptait déjà un set et un break d'avance.

Un premier break au sixième jeu, un deuxième à 2-2 au deuxième set et un troisième à 1-1 dans la troisième manche: Stan Wawrinka n'a pas laissé le doute s'installer face à un joueur qui mise essentiellement sur la puissance de son coup droit. Mais malgré la qualité de sa frappe, le Californien ne fut que trop rarement en mesure d'ébranler la confiance et les certitudes de son adversaire. Comme lors de leur première confrontation en 2015 à Roland-Garros où Stan Wawrinka l'avait emporté 6-4 6-3 6-2, Steve Johnson a très vite compris qu'il n'avait strictement rien à espérer.

Opposé au premier tour avec Martin Klizan à un joueur qui s'était efforcé de ne pas donner de rythme, Stan Wawrinka a pu vraiment prendre ses marques face à Steve Johnson. Il ne lui reste plus qu'à jouer une première fois sur la Rod Laver Arena pour être complètement "lancé" dans cette quinzaine. La question est de savoir si les organisateurs lui accorderont cet honneur vendredi ou s'ils préfèrent attendre un éventuel huitième de finale contre Nick Kyrgios. Mais les faits sont là: ne pas programmer un triple Champion de Grand Chelem sur la Rod Laver Arena lors de l'un de ses deux premiers matches du tournoi est pour le moins surprenant.

ATS

 Toute l'actu en bref